Accueil Envoyer un mail Forum

TACITE




Nom. Marcus Claudius Tacitus.

Naissance. Vers 200.

Famille. Il est issu d'une famille sénatoriale originaire d'Interramna (Terni).

Portrait. A l'époque de son élection, Tacite est déjà un vieillard de soixante-quinze ans. On le dit fort riche, honnête et pieux. Faut-il cependant l'accuser de faire preuve de vantardise lorsqu'il prétend, à tort, avoir pour ancêtre le célèbre historien Tacite ?

Cursus. On sait qu'il est consul en 273.
La mort surprise d'Aurélien provoque un interrègne de six mois. En effet, l'armée qu'il a rassemblé pour aller combattre les Perses n'a sous la main aucun candidat prêt à reprendre le flambeau. Les généraux les plus en vue, Saturninus, Bonosus, Probus, sont en mission en province. L'armée se tourne donc vers le Sénat et lui demande de désigner un successeur à Aurélien. Cette Haute Assemblée qui, depuis des années, se contente de ratifier le choix des soldats, se trouve si surprise de cette demande qu'elle décline l'offre. Mais l'armée insiste. Le Sénat se tourne alors vers son président et lui demande d'accepter de revêtir la pourpre impériale. Tacite refuse, effrayé par le poids de la charge. Il invoque son grand âge…Mais rien n'y fait. Il doit se soumettre. Cette tentative de redonner au Sénat le pouvoir qui est normalement le sien dans le choix d'un nouvel empereur est l'événement le plus … important du règne de Tacite. " Presque tout le monde se réjouissait fort que la fierté des soldats eût reconnu aux sénateurs le droit de choisir le prince. Mais cette joie fut de courte durée et n'aboutit à rien de tolérable. "

Dies imperii : 25 septembre 275.

Règne. Si le nouvel empereur s'empresse d'élever des statues à son prédécesseur Aurélien, il se hâte aussi d'abandonner son autoritarisme. Il entend gouverner en étroite collaboration avec ses anciens collègues, les sénateurs. Et pour ce faire, il leur redonne, semble-t-il, un certain nombre d'attributions dont les empereurs les avaient dépouillés. Il leur redonne par exemple, le droit d'être nommé gouverneur des provinces impériales en qualité de proconsuls. Il investit le préfet de Rome, un sénateur, de droits plus étendus que ceux du préfet du prétoire, une créature de l'empereur. Peut-être même obtient-il pour le Sénat le droit de frapper monnaie.
Le temps de légiférer contre les excès de luxe et en faveur du respect de l'ordre et de la morale dans les thermes, le temps de vider ses caisses personnelles pour renflouer celles de l'Etat et exécuter quelques constructions, il lui faut déjà quitter Rome pour L'Orient, car, une fois de plus, les Goths ont franchis la frontière de l'empire et envahi l'Asie Mineure jusqu'en Sicile. Et son armée fait merveille. Elle repousse ces barbares. Ce qui lui vaut le titre de Ghoticus maximus.
C'est au retour que Tacite trouve la mort, à Tyane en Cappadoce, le 7 juin 276, victime, comme son prédécesseur, d'un crime crapuleux. Un de ses parents, Maximin, qu'il a nommé gouverneur de Syrie, s'est si odieux dans l'exercice de sa fonction qu'on l'assassine. Craignant pour leur vie, ses meurtriers s'empressent de tuer aussi l'empereur avant que ce dernier ne cherche à venger sa mort.

Source : Aurélius Victor, Livre des Césars, XXXVI, 1-2.

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.