Accueil Envoyer un mail Forum

MACRIN




Nom. Marcus Opellius Macrinus. Une fois au pouvoir, il ajoute le nom de Severus pour rallier les partisans des Sévères à sa cause.

Naissance. En 164, à Césarée (Cherchel) en Mauritanie.

Famille. Macrin est issu d'une famille de chevaliers d'origine maure. C'est la première fois qu'un membre de cet ordre accède au pouvoir.

Portrait. Macrin est un civil rompu aux affaires. On le dit adroit, entreprenant, mais on doute de son courage et de ses talents pour conduire une guerre.

Mariage. Il épouse Afinia Gemina Baebiana qui lui donne un fils, Volusien. Il semble qu'elle ne doit plus être en vie au moment où Trébonien s'empare du trône.

Cursus. Avocat du fisc au temps de Lucius Verus, intendant des biens de Plotien, le favori de Septime Sévère, directeur de la poste impériale sur la voie Flaminienne, procurateur de la res privata sous Caracalla, celui-ci le nomme préfet du prétoire en 212.

Dies imperii : 11 avril 217.

Règne. . Caracalla est assassiné le 8 avril 217 alors qu'il marche contre les Parthes. Durant trois jours, l'empire reste sans empereur, l'armée ne sachant pas à qui donner la pourpre. Et pourtant il faut en nommer un sans tarder, le roi des Parthes Artaban marche, lui aussi, avec des forces considérables contre les Romains. Macrin, le chef du prétoire, se met sur les rangs. Le 11 avril, les soldats ne le soupçonnant pas d'avoir commandité le meurtre de Caracalla, acceptent, non sans hésitations. Mais ils cèdent devant ses largesses. Les autres armées ratifient ce choix. Le Sénat qui détestait Caracalla n'ose pas, après l'acceptation de l'armée, refuser ce personnage de basse extraction.
Au pouvoir, Macrin passe son temps à se maintenir sur le trône en voulant plaire à chacun, mais finit par lasser tout le monde, bien que menant une politique honnête.
Il cherche l'appui de l'armée, mais dans le même temps, il veut rétablir la discipline dans ses rangs et réduit de moitié la solde des nouvelles recrues pour plaire à ceux que le déficit de l'Etat empêche de dormir.
Il cherche l'appui du Sénat en diminuant le pouvoir des " juridici " d'Italie, mais refuse de se rendre à Rome, préférant Antioche et ses plaisirs.
Il cherche à plaire au peuple en lui distribuant du blé et de l'argent, mais il fait beaucoup de jaloux dans la classe dirigeante en favorisant des gens de basse extraction.
Il cherche à plaire aux partisans des Sévères en proclamant divus Caracalla, mais dans le même temps il cherche à se concilier les faveurs des adversaires de cette dynastie en ramenant l'impôt de cet empereur sur les successions de 10 à 5 %. Il cherche à neutraliser les Parthes, au printemps 218, en acceptant de verser à leur roi une indemnité de deux cents millions de sesterces, après avoir battu par deux fois ce peuple à la fin 217, dans les environs de Nisibe, ce qui lui aliène tous ceux qui croient encore à la grandeur de Rome.
Il cherche surtout à briser les ambitions dynastiques des filles de la sœur de l'impératrice Julia Domna. Il renvoie donc ces princesses syriennes à Emèse, dans leur ville d'origine. Quant à l'impératrice Julia Domna, agée et atteinte du cancer du sein ( ?), elle se laisse mourir de faim et de chagrin, lorsqu'elle réalise qu'elle n'a plus la force de soulever l'armée contre l'usurpateur.
Mais ses nièces ne se laissent pas abattre. Elles réussissent à soudoyer et à rallier à leur cause les soldats de la III ème légion Gallica, Stationnée près d'Emèse. Le 8 juin 218, la III ème légion Parthica d'Apamée, fidèle à Macrin, affronte, à Immae, près d'Antioche, cette légion passée dans le camp des Sévères. Macrin est battu. Il tente de gagner l'Europe. Mais il est rattrapé dans sa fuite, à Archelaide en Calcédoine, à la fin juin ou au début juillet 218. Il tente de se suicider en se jetant du haut de son char alors qu'on le ramène à Antioche. Il rate son coup. Mais ses gardiens, eux ne le ratent pas. Il l'achèvent…

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.