Accueil Envoyer un mail Forum

CONSTANTIN II dit le jeune.




Nom. Flavius Claudius Constantinus.

Naissance. Quelques historiens pensent que Constantin le Jeune est un bâtard, tout comme son frère Crispus, et qu'il serait né en 317. Mais l'hypothèse la plus communément admise avance que Constantin le Jeune est le légitime fruit des amours de Constantin I et de Fausta et qu'il est né peu avant le 1er mars 316, à Arles.

Père. L'empereur Constantin I.

Mère. L'impératrice Fausta.

Portrait. L'empereur Constantin I fait donner à ses fils une éducation soignée. Il réussit à en faire des êtres fanatiques, tremblant pour leur salut. Et malgré tous les conseils qu'il leur dispense, il ne peut les empêcher d'avoir comme lui des accès de rage cruels et d'aimer voluptueusement la vie. Il tient à ce qu'ils soient rompus à tous les excercices militaires. Il les place à la tête de ses armées pour leur apprendre à commander et leur donner le goût de la gloire.

Mariage. On ne sait si Constantin le Jeune se marie. On ne lui connaît pas de descendance.

Cursus. Le 1er mars 317, à Sirmium, l'empereur Constantin I proclame Césars ses deux fils Crispus, âgé de quinze ans et Constantin le Jeune, âgé d'une année, ainsi que Licinianus, le fils de Licinius, avec lequel il s'est momentanément réconcilié.
Dès 333, il envoie Constantin le Jeune à Trêves, la capitale de la Gaule, gouverner en son nom cette partie de l'empire.
De la mort de son père, survenue le 22 mai 337, au 9 septembre de la même année, Constantin le Jeune gouverne l'empire au nom du disparu avec ses frères Constance et Constant, ainsi qu'avec son cousin Delmace élevé à la dignité de César, le 18 septembre 335.
Mais le 9 septembre de cette année, lors d'une entrevue à Viminacium en Mésie, les trois fils de Constantin I prennent le titre d'Auguste, titre qu'ils font confirmer par le Sénat de Rome. Constantin le Jeune prend la direction de l'Occident jusqu'à la Macédoine. Il semble qu'il ait la charge de la tutelle de son frère cadet qui reçoit (?) l'Illyrie.

Dies imperii : 9 septembre 337.

Règne. Nous ne savons pratiquement rien du règne de Constantin le Jeune.
Dès 339, Constant, le cadet, refuse de reconnaître la tutelle de son aîné. Constantin le Jeune passe alors les Alpes sous le prétexte de se rendre en Orient aider son frère Constance dans sa guerre contre les Perses. En réalité, il les franchit pour marcher contre le rebelle. Mais il tombe et est tué dans une embuscade que Constant lui a tendue près d'Aquilée, en mars - avril 340.

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.