Accueil Envoyer un mail Forum

CLODIUS ALBINUS




Nom. Decimus Clodius Septimus Albinus.

Naissance. Clodius Albinus naît probablement entre 140 et 150, à Hadrumetum en Afrique, où il passe sa jeunesse.

Famille. Il appartiendrait à deux familles très anciennes de Rome, les Posthumiens et les Céjoniens. La branche dont il est issu ayant eu des revers de fortune se serait exilée en Afrique.

Portrait. Il possède une vaste culture et un caractère affable qui lui vaut une grande popularité à Rome.

Mariage. ?

Cursus. Clodius Albinus entre, tout jeune, dans la carrière militaire. Il commande d'abord plusieurs corps auxiliaires avant d'être placé par Marc Aurèle à la tête d'une légion. En 175, il se trouve en Bithynie où il participe à l'étouffement de la tentative d'usurpation du pouvoir par Avidius Cassius. En 180, il est préteur, puis consul dans les années 190-193. Cette brillante carrière lui vaut d'être envoyé par Commode en Bretagne prendre le commandement des trois légions. A l'annonce de l'assassinat de Pertinax, en 193, il se pose en défenseur de l'empire en se révoltant contre Dide Julien qui a acheté le trône. Il n'accepte cependant pas le titre d'empereur dont ses soldats voudraient le parer. Septime Sévère, ayant réussi à se faire reconnaître empereur à Rome par le Sénat, pense le neutraliser en le faisant César, en avril 193 et en le désignant consul avec lui au 1 er janvier 194. Mais lorsque Septime sévère, après avoir battu Pescinnius Niger, son rival en Orient, se retourne contre lui en le déclarant, le 15 décembre 195, ennemi public, Codius Albinus est proclamé empereur, en janvier 196, par ses trois légions de Bretagne. Les provinces de Gaule, d'Espagne et de Bretagne se déclarent pour lui. Il passe alors en Gaule et établit ses quartiers à Lyon.

Dies imperii : janvier 196.

Règne. Son " règne " ne dure qu'un peu plus d'une année. Il a le temps de frapper monnaie. A Rome, une bonne soixantaine de sénateurs mènent campagne en sa faveur.
Mais Septime Sévère, qui est entré en Gaule par les défilés du Jura et la route Pontarlier - Besançon, défait, une première fois, Clodius Albinus à Tournus, et, une seconde fois, le 17 ou le 19 février 197, au nord de lyon, dans la plaine de Trévoux. La bataille est longtemps incertaine. Aux dires de Dion Cassius, cent cinquante mille Romains s'affrontèrent. Finalement, la victoire sourit à Septime Sévère. Il ne reste à Clodius Albinus, qui s'est réfugié dans une maison au bord du Rhône, qu'à se poignarder. Septime sévère fait trancher sa tête et l'expédie à Rome. Il fait exécuter sa famille, ses nombreux partisans en Gaule, en Espagne et à Rome où vingt-neuf sénateurs paient de leur vie leur sympathie pour le vaincu. Lyon, sa capitale, est prise et incendiée.

Dixit

A un soldat qui tente de justifier devant Septime Sévère son allégeance à Clodius Albinus et qui conclut sa défense en disant au nouvel empereur : " Qu'aurais-tu fait, je te prie, si tu avais été à ma place ? " Sévère lui répond, inflexible. " Je subirais le même sort que toi ". Et il le fait exécuter.

Source : Aurélius Victor, Livre des Césars, XX, 11.

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.