Accueil Envoyer un mail Forum

CARUS





Nom. Marcus Aurelius Carus

Naissance. Vers 230, à Narona en Illyrie. D'autres versions le font naître à Milan, voire Rome. Eutrope confond Narona en Illyrie avec Narbonne en Gaule.

Famille. Sa famille serait originaire de Pannonie ou de Carthage en Afrique.

Père. Il pourrait être un noble Africain.

Mère. Elle pourrait être une noble Romaine.

Portrait. Carus reçoit une éducation très soignée, à Rome . Mais peu à peu son esprit austère, voire sévère, tourne à l'aigre.

Mariage. Son épouse dont on ignore le nom lui donne deux fils, Carin et Numérien.

Cursus. Carus fait probablement une carrière militaire. En 276, sous Probus, il remplit l'office de préfet du prétoire. En 282, lorsque l'empereur reprend la route de l'Orient pour arracher aux Perses les provinces de Mésopotamie et d'Arménie, celui-ci lui confie la défense de l'Occident. Mais, en septembre 282, profitant de l'absence de son maître, il se fait acclamer empereurs par les troupes stationnées en Rhétie et en Norique.

Dies imperii : Septembre 282

Règne. Reconnu par les troupes qui ont assassiné Probus, Carus ne se donne même pas la peine de faire ratifier son élection par le sénat qui brille par un effacement de plus en plus marqué. Pire, il remet en vigueur l'édit de Gallien excluant les sénateurs des gouvernements provinciaux et des commandements militaires. Sitôt élu, il associe à son pouvoir ses deux fils, Carin et Numérien, en les nommant César. Puis reprenant à son compte les projets de son prédécesseur, il part pour l'Orient, en décembre 282 ou en janvier 283, accompagné de son cadet Numérien, combattre les Perses.

Avant de partir, il nomme Auguste son aîné, Carin, et lui confie la défense de l'Occident. En route, il bat dans les Balkans, les Quades et les Sarmates. Puis il passe en Asie et en Syrie. C'est là, en mai 283, qu'il nomme également Auguste son fils Numérien.

Son expédition contre les Perses se solde par une éclatante victoire. Il réussit à leur enlever la Mésopotamie. Ce qui lui vaut les titres de Particus maximus et de Persicus maximus.

Mais le temps ne lui est pas donné de tirer profit de sa victoire. Il meurt vers la mi-juillet 283, près de Ctésiphon, foudroyé par la maladie (?), foudroyé au cours d'un violent orage sur les bords du Tigre (?), ou, une nouvelle fois, assassiné par ses soldats (?). D'autres sources récoltées par Zonaras prétendent que Carus serait revenu vivant d'Orient, qu'il ne serait mort qu'après un séjour à Rome lors d'une expédition contre les Huns.

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.