Accueil Envoyer un mail Forum

BALBIN




Nom. Decimus Caelius Calvinus Balbinus.

Naissance. Vers 170 (?).

Famille. Balbin a pour ancêtre Cornelius Balbus, un noble espagnol, fils adoptif de l'historien Théophane, qui vécut au temps de César dont il fut l'un des chauds partisans.

Père. ?.

Mère. ?.

Portrait. Orateur, poète, magistrat, on le dit généreux et affable.

Mariage. ?

Cursus. Balbin occupe divers postes de l'administration civile dans presque toutes les provinces de l'empire. Il est choisi pour faire partie de la commission des Vingt membres chargée par le Sénat de défendre l'Italie en révolte contre Maximin I.

Dies imperii : 22 avril 238 (ou début mai 238).

Règne. Balbin est choisi par ses collègues du Sénat comme coempereur avec Pupien, après la mort des empereurs Gordien I et II et en opposition à l'empereur Maximin I. Ils reçoivent le titre de patres patriae et pontifices maximi. C'est la première fois que le souverain pontificat est partagé entre deux titulaires. Le peuple de Rome, qui n'apprécie pas ce choix, leur impose un troisième collègue Gordien III, le petit-fils de Gordien I, le neveu de Gordien II. Ils l'acceptent avec le titre de César.
Balbin s'occupe en priorité de l'administration de l'empire, tandis que Pupien se charge du commandement militaire avec mission d'arrêter Maximin I, qui marche sur l'Italie à la tête de ses troupes.
Balbin, à Rome, ne parvient pas à imposer sa volonté afin de faire cesser les rixes continuelles entre le peuple et les prétoriens. L'une d'elles cause un immense incendie qui détruit une grande partie de la ville.
Pendant ce temps Pupien, à Ravenne, fait de grands préparatifs de guerre, tant il craint d'affronter son ennemi. Mais avant même qu'il ne se mette en marche, une formation de cavaliers de Maximin I vient lui apporter la tête de cet empereur et celle de son fils.
Malgré cette séparation des tâches, la collaboration entre les deux empereurs s'avère difficile, les deux hommes, de caractère très différent, ne s'appréciant guère.
Après l'assassinat de Maximin I, Balbin et Pupien, désormais maîtres de l'empire, parviennent, malgré leur difficulté à collaborer, à gouverner à la satisfaction du Sénat. Ils doivent cependant faire front à l'opposition irréductible des prétoriens qui n'acceptent pas pour chefs ces deux empereurs qui leur ont été imposés par des civils et qui se font garder par des barbares, des Germains, et non par des soldats romains.
Les deux empereurs doivent donc faire front à plusieurs tentatives de rébellion de la part de ces prétoriens. Et ils le font mal. Ils se méfient trop l'un de l'autre. Et leur méfiance réciproque va causer leur mort. Le 23 ou 29 (?) juillet 238, lors des jeux capitolins, l'une de ces rébellions réussit. Les prétoriens envahissent le palais impérial. Pupien veut appeler à son secours sa garde personnelle. Balbin s'y oppose. Il croit que son collègue veut l'éliminer et garder pour lui tout seul le pouvoir. Les prétoriens peuvent donc se saisir d'eux très facilement. Ils les entraînent hors du palais en leur donnant mille coups.
Ils veulent les conduire dans leur camp, lorsqu'ils apprennent que les gardes personnelles de leurs deux prisonniers sont à leurs trousses. Ils les exécutent alors sur-le-champ et abandonnent leurs cadavres sur la voie publique. Par ce nouvel assassinat, l'armée montre une fois de plus qu'elle seule est la maîtresse de l'empire.

Source : " Les empereurs Romains - 27 av. J.-C. - 476 ap. J.-C. " - François ZOSSO - Christian ZINGG.