VITELLIUS 69

Aulus, Vitellius.

Denier argent fourré, copie d'époque fautée (3 L à Vitellius) - 19 mm - 3,56 gr - Rome 07-12 /69 - ex 01

A/ A VITELLLIVS GERM IMP AVG TR P

"Aulus Vitellius vainqueur des Germains empereur auguste revêtu de la puissance tribunitienne."

R/ XV VIR SACR FAC

"Collège des quinze prêtres chargés des livres sacrés, sibyllins."

Trépied delphien surmonté d'un dauphin tourné à droite ; aux pieds du trépied, un corbeau tourné à droite.

Particularité à propos de cet exemplaire :
C'est donc un faux d'époque trouvé en Angleterre. Les graveurs-faussaires, des nouveaux territoires de l'empire, avaient des difficultés avec l'alphabet latin ce qui explique que le nom de l'empereur Vitellius est été gravé avec trois "L". Le style des lettres confirme également cette hypothèse.
Je pense qu'il est "fourré" avec une belle épaisseur d'argent et que son "coeur" en bronze a provoqué, par oxydation, cette fissure de la tranche à 7-8 h (avers & revers).
Le vendeur-prospecteur de cette monnaie me signale que des séries de deniers fourrés ont été frappés, à cette période, sous le contrôle des gouverneurs locaux.

Commentaires à propos de ce type monétaire :
Ce denier appartient à la première émission de l'atelier de Rome juste après l'arrivée de Vitellius. Le portrait de l'empereur, représenté tête nue, ressemble encore à celui de Galba ou de Vitellius, mais semble très éloigné du portrait réel de l'empereur que nous rencontrerons sur les émissions ultérieures. Au revers, nous avons la mention du collège sacerdotal chargé des livres sibyllins (oracles). À l'origine seuls des duoviri (deux prêtres) étaient chargés de la conservation des livres et de l'interprétation des oracles. Ce nombre fut porté à dix en 367 avant J.-C. À l'époque de Sylla, ce chiffre fut porté à quinze et même seize sous le grand pontificat de César, mais arbitrairement, le titre de quindecemvir est resté pour le nom du collège.

Historique : Vitellius avait été proclamé le 1er ou 2 janvier 69 par les armées de Germanie. Après Brédiac et la disparition d'Othon, en avril 69, Vitellius s'installe à Rome en juin. Vespasien est proclamé par l'armée à Alexandrie, le 1er juillet 69 et Vitellius ne peut se maintenir. Après l'éclatement d'une sédition à Rome, en décembre, il est assassiné le 20 et son corps traîné dans le Tibre, laissant Vespasien seul maître de l'Empire romain.

Réf : RIC 109 - Cohen p. 365 réf. 111 - BMC 39