TITUS 69-81

Titus, Flavius, Vespasianus

Denier argent - 17 mm - 3,33 gr - Rome 80 - ex 02

A/ IMP TITVS CAES VESPASIAN AVG P M

R/ TR P IX IMP XV COS VIII P P

Revêtu de la 9 ème puissance tribunitienne, 15 ème acclamation impériale, consul pour la 8 ème fois, père de la patrie

Trône à dossier semi-circulaire.

Commentaires à propos de cet exemplaire :
Pour ce type, il y a deux types de trône, l'un arrondi que l'on rencontre pour l'aureus (BN/R. 46) et le denier (BN/R. 47, 48 et 51), l'autre triangulaire signalé pour le denier (BN/R. 49-50). Michel Prieur fait remarquer qu'un tissu est posé sur le trône, il pourrait s'agir du paludamentum (manteau de pourpre rouge du général victorieux, puis de l'empereur).

Commentaires à propos de ce type monétaire :
Titus revêtit son huitième consulat le 1er janvier 80 avec son frère Domitien qui était lui, consul pour la septième fois. Ce denier est datable entre le 1er janvier et le 1er juillet 80, date à laquelle Titus renouvelait sa puissance tribunitienne. Le revers rappelle que Titus détient son pouvoir directement de son père, Vespasien auquel il a succédé sans problème le 24 juin 79.

Historique : Titus, né le 30 décembre 39, est le fils aîné de Vespasien. Il a suivi son père en Judée où il est légat de la XVe légion Apollinaris. Après la proclamation d'Alexandrie, Vespasien lui laisse le soin de parachever la pacification de la Judée durant laquelle il tombe amoureux de Bérénice (cf. la pièce de Racine). Après la prise de Jérusalem à l'été 70, il célèbre avec son père le Triomphe en janvier 71. Associé au pouvoir par son père, il lui succède le 24 juin 79, ayant rompu avec la belle princesse juive en 75. Son règne n'est qu'une suite de catastrophes, l'éruption du Vésuve le 24 août 79 qui détruit Pompéi et Herculanum, puis l'incendie de Rome en 80. Il meurt en 81, peut-être assassiné à l'instigation de son frère, Domitien (Suétone). Il est décrit comme "le délice du genre humain".

Réf : RIC 24 a - Cohen p. 455 réf. 313