TIBERE 14-37

Tiberius, Claudius, Nero

As bronze - 25 mm - 10,77 gr - ex 01

A/ TI CAESAR AVGVST IMPERAT VII

R/ ROM ET AVG

Rome et Auguste

Autel de Lyon composé d'une plate forme flanquée de deux victoires qui se tiennent chacune sur une colonne. Sur le devant de la plate forme la couronne civique entre deux branches de laurier et deux lares (Dieux domestiques). Au dessus, des objets indéfinissables.

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Le monnayage à l'autel de Lyon, comprenant de rares sesterces (GB), des dupondii et des as (MB) ainsi que des semis et des quadrans (PB), est traditionnellement rangé dans le monnayage impérial par l'école anglo-saxonne ainsi que par J.-B. Giard. Il était classé au XIXe siècle aux gauloises (cf. E. Muret et M. A. Chabouillet, BN 4691-4786 et H. de La Tour, LT. 4693, 4744 et 4771). En réalité, ce monnayage s'inscrit dans la tradition commencée une trentaine d'années plus tôt à Narbonne, Lyon, Vienne et Orange, continuée ensuite par Nîmes. Le choix des auteurs du Roman Provincial Coinage peut paraître arbitraire de ne pas les avoir inclus dans leur corpus. Ce monnayage, fort complexe, constitue une extension du monnayage colonial et sa permanence dans la circulation dans l'Occident romain (et la Gaule en particulier) montre l'importance du nouvel atelier dans l'Empire. À côté des émissions officielles, nous avons de nombreuses imitations "gauloises" de ce type qui a connu une longévité et un succès inégalés.

Historique : Tibère, le fils de Tiberius Claudius Nero et de Livie, est né le 16 novembre 42 avant J.-C. Son père, lieutenant de César lors de la guerre d'Alexandrie (48-47 avant J.-C.), se rallia ensuite à Antoine. Octave a enlevé Livie, la mère de Tibère, et l'épouse en 38 avant J.-C. alors qu'elle est enceinte de Néron Drusus. Pour compliquer ultérieurement l'arbre généalogique des julio-claudiens, Tibère dut divorcer de Vipsania pour épouser Julie, la fille d'Auguste, veuve d'Agrippa (12 avant J.C.). Après l'avoir choisi comme héritier, Auguste lui préfère ses petits-fils et Tibère s'exile alors à Rhodes. Après une tentative de complot de Julie, Tibère divorce d'avec elle et ne la reverra jamais. En 4, Auguste adopte Tibère qui lui succède en 14. Son règne va durer 23 ans. Germanicus, qu'il n'aimait pas, meurt en 19. Il perd en 23 son fils Drusus, assassiné par sa femme, Livilla, avec l'aide du préfet du Prétoire, Séjan, son amant, qui conserve son pouvoir jusqu'en 31. Dénoncé pour ses crimes par sa belle-sœur, Antonia, Séjan est exécuté. Tibère retiré à Capri depuis l'an 27, meurt, peut-être assassiné, en 37 et son petit-neveu Caligula, arrière petit-fils d'Auguste, lui succède.

Réf : RIC 245 - Cohen p. 193 réf. 37 - BMC 585