PHILIPPE I l'arabe 244-249

Marcus, Julius, Philippus

Antoninien argent - 21 mm - 2,01 gr - ex 03

A/ IMP M IVL PHILIPPVS AVG

R/ AEQVITAS AVGG

L'équité des augustes

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Le type "Æquitas" est représenté de manière importante dans les trouvailles. Il semblait jusqu'alors que ce type monétaire fut utilisé durant plusieurs émissions sans qu'on puisse les différencier. Dans son classement, J. Mairat relève deux variétés distinctes : dans la première, l'Équité tient une balance de la main droite de manière normale ; pour la seconde variété, l'allégorie relève la main droite et place la balance à mi-hauteur. Puisque cette dernière variété apparaît sur les monnaies de Philippe Ier avec la titulature courte, et que les deux variétés se trouvent sur les monnaies avec la légende longue, il est possible de distinguer trois phases successives dans la production du type Æquitas (de la cinquième à la septième émission).

Historique : Philippe est né à Bostra en Trachonitis, province d'Arabie, d'où le surnom de l'empereur. Il est nommé préfet du Prétoire après la disparition de Timésithée, le beau-père de Gordien III, en 243. Philippe fait ou laisse assassiner Gordien au début 244 puis s'empresse de conclure une paix infamante avec les Sassanides. Il leur verse un tribut de 500.000 deniers. Il nomme son fils Philippe césar en 244 et sa femme Otacilia Sévéra augusta. En 247, Philippe élève son fils à l'augustat. Il mène une brillante campagne contre les Quades et les Carpes qui avaient envahi la Dacie. Le grand événement du règne de Philippe est la commémoration du millénaire de Rome qui commence le 21 avril 247. Plusieurs usurpateurs, dont Jotapien et Pacatien, se proclament augustes à la fin du règne. Philippe charge Dèce, commandant des légions de Pannonie, de rétablir l'ordre sur le Danube. Les troupes, contre sa volonté, proclament Dèce auguste en juin ou juillet 249. Philippe trouve la mort en combattant les troupes de Dèce en septembre 249.

Réf : RIC 27 b - Cohen p. 95 réf. 9