NERON 54-68

Nero, Claudius, Caesar, Drusus, Germanicus

Denier argent - 17 mm - 2,75 gr - ex 03

A/ IMP NERO CAESAR AVGVSTVS

R/ SALVS

La Santé assise à gauche sur un trône à dossier, tenant une patère de la main droite.

Commentaires à propos de ce type monétaire :

La fin du règne de Néron fut marquée par la Réforme monétaire. Le poids de l'aureus fut abaissé du 1/42 L. au 1/45 L. (de 7,73 g à 7,22 g), son titre restant pur à 24 carats. Le poids du denier connut le même sort, passant du 1/84 L. au 1/96 L. (de 3,84 g à 3,38 g) avec un titre d'environ 900 millièmes qui devait rester stable, en dehors de la guerre Civile de 68-70, jusqu'au règne de Trajan. La fabrication du monnayage de bronze fut aussi réorganisée et hiérarchisée grâce à l'utilisation des métaux et de la couronne radiée pour certains bustes. Ce fut l'occasion pour l'atelier de Rome de frapper à nouveau l'or et l'argent, ce qui n'était plus arrivé depuis le règne d'Auguste d'après les travaux de J.-B. Giard.

Historique : La réforme monétaire de 64 permit de restaurer les finances de l'État tout en faisant supporter aux habitants de l'Empire le prix de celles-ci. Cette année 64 est marquée par le grand incendie de Rome et ses conséquences, la persécution contre les Chrétiens de la ville. L'année suivante, c'est la découverte de la conspiration de Pison, la mort de Sénèque et de Lucain. En 66, Tiridate est intronisé roi d'Arménie à Rome. Néron se rend ensuite en Grèce où il se produit sur scène et proclame "La liberté de la Grèce". Les excès de l'empereur provoquent au début de l'année 68 une vague de mécontentement qui culmine avec la révolte de Vindex en Gaule, de Galba et d'Othon en Espagne. Néron est déclaré ennemi public par le Sénat. Il se suicide le 9 juin pour ne pas tomber vivant aux mains de ses ennemis.

Réf : RIC 67 - Cohen p. 300 réf. 318 - BMC 96