MAXIMIEN 285-310

Marcus, Aurelius, Valerius, Maximianus

Follis bronze - 29 mm - 9,47 gr - ex 02

A/ IMP MAXIMIANVS PF AVG

R/ SAC MON VRB AVGG ET CAESS NN

La monnaie sacrée urbaine de nos augustes et de nos césars

Commentaires à propos de ce type monétaire :

La légende de revers peut se traduire par : la Monnaie sacrée de nos augustes (Dioclétien et Maximien) et de nos césars (Constance et Galère)". Cette légende se rencontre plus facilement pour les ateliers danubiens. Ce follis est fabriqué à un moment où l'Empire traverse une grave crise économique. Dioclétien vient de promulguer l'édit du Maximum pour limiter l'inflation. Par exemple, un pédagogue gagne 4 folles par élève et par mois tandis qu'un sophiste gagne 20 folles.

Historique : Maximien est né à Sirmium vers 250. Il a "le front bas, la figure ridée, le nez en trompette, le menton et le cou épais, la barbe hirsute" d'après "Les empereurs romains", op. cit., p.119. Cette description ne ressemble pas tellement aux portraits des argentei qui sont stéréotypés et pas forcément reconnaissables. Il est choisi par Dioclétien pour le seconder. Il est d'abord césar, puis auguste à partir d'avril 286, et c'est la fondation de la Dyarchie. Maximien s'installe à Trèves et doit lutter contre les invasions barbares et l'usurpation de Carausius en Bretagne. En 293, à la création de la Tétrarchie, il est secondé par Constance Chlore. Dioclétien oblige Maximien à abdiquer le 1er mai 305. Il accepte mal la retraite et va soutenir son fils Maxence quand celui-ci s'empare de Rome le 28 octobre 306. Il reprend du service comme auguste en 307 et aide Constantin à qui il donne sa fille Fausta en mariage. Maximien est obligé d'abdiquer à la conférence de Carnuntum le 11 novembre 308. Une dernière fois, il reprend la pourpre au début 310 à Marseille avant de se suicider ou d'être assassiné.

Réf : RIC 438 - Cohen p. 545 réf. 502