ETRUSCILLE † 251

Erennia, Cupressenia, Etruscilla

Antoninien argent - 21 mm - 4,27 gr - ex 01

A/ HER ETRVSCILLA AVG

R/ PVDICITIA AVG - Debout

La pudeur de l'augusta

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Le revers Pudicitia est souvent associé aux Impératrices, modèles des vertus de la femme romaine. Ce revers traditionnellement réservé aux femmes fait un retour en force à un moment où Trajan Dèce essaie de valoriser les vertus romaines et lance la grande persécution contre les chrétiens, immortalisée par Corneille dans Polyeucte. Ce type de revers (La Pudeur debout) n'est connu qu'en or et en argent. D'un point de vue quantitatif, ce type est souvent représenté dans les trouvailles et doit par conséquent être attribué à la quatrième émission. L'effigie de cet exemplaire présente une chevelure plate, apparue lors de la troisième émission.


Historique : Étruscille est issue de l'aristocratie italienne. Elle est âgée d'une quarantaine d'années lorsqu'elle reçoit le titre d'augusta en 249, dans le cadre de la seconde émission de Trajan Dèce. L'année suivante, son fils aîné Herennius Étruscus reçoit le titre de césar, puis est proclamé auguste quand son père part combattre les Goths. Ils y trouveront tous les deux la mort. Avant de partir, Trajan Dèce a nommé césar son second fils, Hostilien qui est proclamé auguste après la mort de son père et de son frère, peut-être à l'instigation du nouvel auguste, Trébonien Galle. Étruscille, qui était restée à Rome, continue d'être associée au monnayage. Hostilien meurt à la fin de l'été ou au début de l'automne 251, victime de la peste ou de son protecteur, Trébonien Galle, qui s'empresse de proclamer auguste son fils Volusien. Étruscille disparaît du monnayage. Elle se retira dans la vie privée ou fut peut-être assassinée, l'Histoire ne le dit pas.

Réf : RIC 58 b - Cohen p. 210 réf. 17