Accueil Envoyer un mail Forum

Après le grand Jules, des Julies dans un empire de brutes.


Julia Titi : Fille de Titus. Son père l’offrit en mariage à son frère Domitien ; celui-ci l’ayant refusée, elle épousa le neveu de Vespasien. Par une bizarrerie assez extraordinaire, à peine mariée, Domitien devint éperdument amoureux d’elle. Afin de se livrer à sa passion en toute liberté, il fit mourir son mari et répudia sa propre femme. Julie vécut avec son oncle dans une telle intimité que tout le monde les croyait mariés. Elle mourut, en 89, des suites d’un avortement auquel Domitien l’avait contrainte.




Julia Domna : Seconde femme de Septime sévère. Caracalla son fils aîné poignarda son jeune frère Géta dans les bras de sa mère. Elle fut surnommée "l'impératrice philosophe". Après le meurtre de Caracalla, en 217, elle se laissa mourir de faim. C’est la seule impératrice (avec Julia Titi ) représentée demi nue de dos, avec les attributs de Vénus triomphante.




Julia Paula : Première femme d'Elagabale. Son mariage fut célébré avec la plus grande pompe et fut l’occasion de jeux magnifiques et de congiaires. Son mari ayant découvert en elle quelques défauts corporels cachés, la répudia pendant l’automne de l’année suivante, lui retira le titre d’Augusta ainsi que les honneurs attachés à son rang et Julia termina ses jours dans la vie privée. Elle mourut en 220.




Julia Maésa : Soeur de Julia Domna. Grand mère d'Elagabale qu'elle éleva au rang d'empereur. Maîtresse d’une fortune considérable, elle se révéla capable d’imposer son autorité aux soldats non seulement par ses largesses, mais par l’ascendant de cet esprit viril que se transmettaient les Syriennes. Femme de grand mérite, elle fut généralement regrettée, Elle mourut en 226.




Julia Soaémias : Fille de Julia Maésa. Femme d'une grande beauté et d'un grand courage. Au cours d'une bataille elle se précipita au milieu des soldats de son fils Elagabale pour les encourager. Elle présida un sénat féminin ou l’on décidait quel habit chacune porterait, quelle femme céderait le pas à telle autre, à qui seraient réservés la voiture, le cheval de selle, l’âne etc. Elle mourut assassinée avec son fils, en 222.




Julia Mamaéa : Seconde fille de Julia Maésa. Elle dirigea seule l’éducation de son fils, Alexandre Sévère et le domina tellement qu’elle lui fit répudier et envoyer en exil sa première épouse, dont elle fit mourir le père. Elle avait de l’habilité en politique et de la sagesse ; ces qualités étaient mêlées à de l’ambition, de l’orgueil, de la cruauté et un amour insatiable pour l’argent, dont le résultat fut de s’aliéner les soldats qui la poignardèrent à l’entrée de la tente de son fils en 235.



Francis