Accueil Envoyer un mail Forum

LES DIEUX.

Les dieux étaient une source d'inspiration classique des graveurs antiques. Il ne saurait être question de dresser ici la liste complète de ces diverses divinités, mais l'on en signale les principales figurations. Chaque divinité était représentée en tant que telle ou en vertu d'une de ses potentialités. Le plus souvent, la légende du revers précise l'aspect sur lequel insiste la gravure.



- APOLLON, dieu du Soleil et des arts, il figure sur une multitude de monnaies. Les plus célèbres sinon fréquentes sont les monnaies de Néron, mais il figure au revers de nombreuses séries d'antoniniens.


- BACCHUS, dieu de la vigne et des buveurs.


- CERES, Cérés déesse de la moisson porte généralement des gerbes de blé. Elle est souvent assise.


- CYBELE, déesse de la fécondité.


- DIANE, souvent associée aux monnaies des impératrices, elle fait souvent référence à la lune ou peut être représentée sous les traits de la Diane chasseresse.


- Les DIOSCURES, les gémeaux Castor et Pollux.


- ESCULAPE, dieu de la médecine, le plus souvent représenté avec, à la main, un bâton entouré d'un serpent.


- HERCULE, les espèces au type d'Hercule sont assez courantes durant le Haut-Empire, mais c'est surtout avec Commode que le type fut le plus souvent employé. On continue à le rencontrer sur les antoniniens du IIIe siècle et au revers des monnaies du IVe siècle dans le cadre de l'association Augustes - Jupiter et Césars - Hercule de la Tétrarchie.


- JANUS divinité aux deux visages. Il est le gardien des portes (qui , comme lui, ont une double face).


- JUNON, cette divinité féminine se retrouve au revers de nombre de monnaies des impératrices. Elle est le pendant de Jupiter sur les revers des empereurs.


- JUPITER, le dieu le plus important du panthéon gréco-romain figure au revers de très nombreuses monnaies. Il est tantôt représenté dans une attitude de protecteur (conservateur) de l'Empire, tant dans celle d'un Jupiter combattant.


- LUNA, la lune.


- MARS, c'est le dieu de la guerre et, à ce titre, il est très souvent représenté sur les monnaies antiques, de toutes périodes et de tous ateliers. Comme pour Jupiter, il est représenté sous cette double forme de dieu vengeur et soldat et de dieu protecteur et conservateur. On le retrouve au revers des monnaies du début du IVe siècle, mais il ne dépasse pas les débuts de la christianisation vers les années 310-320.


- MERCURE, ses représentations sont rares.


- MINERVE, divinité féminine guerrière, elle fait le pendant des représentations de Mars ou d'Hercule sur certaines séries monétaires. Les figurations les plus courantes de Minerve apparaissent au Ier siècle, principalement sous Claude et sous Domitien. Elle est très rarement associée aux émissions des impératrices.


- NEPTUNE, dieu de la mer, il figure au revers de quelques rares monnaies, principalement au revers de celles d'Agrippa. Il est associé aussi aux émissions faisant allusion aux voyages maritimes de l'empereur.


- ROMA, Rome.


- SATURNE, il fut considéré à Rome comme la divinité protectrice des semailles.


- SERAPIS, cette divinité coiffée d'un modius ou boisseau était un symbole de fertilité. Sur les monnaies d'Alexandrie, il était associé à Osiris ou à Isis. Sérapis était un dieu prophylactique.


- SOL, le Soleil apparaît principalement au IIIe siècle, et surtout au IVe siècle. Il préfigure l'évolution religieuse vers le monothéisme.


- VEJOVIS, c'est à dire Jupiter-vengeur.


- VENUS, divinité féminine associée aux impératrices, fréquente au revers des monnaies des impératrices.


- VESTA, divinité féminine associée aux impératrices, fréquente au revers des monnaies des impératrices.


- VULCAIN, dieu du feu et des arts métallurgiques.

Source.
La monnaie romaine - Georges Depeyrot - Editions Errance.

Article conçu avec les photos prises sur l'excellent ouvrage de Laurent Schmitt & Michel Prieur : Les Monnaies Romaines - Editions "Les chevau-légers"

Francis