Accueil Envoyer un mail Forum

Cléopâtre et Marc Antoine n'étaient pas si beaux que l'on croit.

Exemplaire AFP.

LONDRES (AFP) - Cléopâtre et Marc Antoine, l'un des couples les plus célèbres de l'histoire, à la beauté idéalisée par la littérature ou le cinéma, étaient en réalité bien moins séduisants qu'on le croit, selon l'étude d'une pièce de monnaie par des archéologues de l'université de Newcastle.
Cette pièce en argent, vieille de 2000 ans, dévoile une reine d'Egypte dotée d'un front fuyant, d'un menton pointu, d'un nez anguleux et de lèvres fines. Une image peu conforme à l'incarnation de la beauté laissée dans les esprits par Elizabeth Taylor dans le film de Joseph L. Mankiewicz sorti sur les écrans en 1963. Sur l'autre face, figure un Marc Antoine, avec qui Cléopâtre a entretenu une liaison de dix ans, aux yeux proéminents, avec un nez crochu et un large cou. Là encore un portrait bien éloigné de celui de Richard Burton, dans le même film.
Cette pièce, datée de 32 av JC, était détenue depuis 1920 par la Société des antiquaires de Newcastle (nord de l'Angleterre). Elle était depuis restée dans le coffre d'une banque. Or, la numismatique est considérée comme l'un des meilleurs indicateurs des traits faciaux des monarques.
"Les écrivains romains nous parlent d'une Cléopâtre intelligente et charismatique, nous disent qu'elle avait une voix séductrice mais, et c'est significatif, ils ne mentionnent pas sa beauté", explique Lindsay Allason-Jones, directrice du musée archéologique de l'université de Newcastle. "L'image de Cléopâtre comme une belle séductrice est bien plus récente."
Une Cléopâtre symbole de beauté remonte dans l'imaginaire occidental à William Shakespeare. Dans son "Antoine et Cléopâtre", publié en 1623, il décrit ainsi la reine: "L'âge ne peut la flétrir, ni l'habitude épuiser l'infinie variété de ses appas". Blaise Pascal nota ensuite dans ses "Pensées", parues en 1670, que "si le nez de Cléopâtre eut été plus court, la face du monde en aurait été changée". Mais le cinéma d'Hollywood avec Claudette Colbert, Vivien Leigh, puis Elizabeth Taylor a persisté à fournir la même image magnifiée de la souveraine.
La pièce de monnaie contemporaine du couple, longtemps oubliée était probablement destinée à payer la solde des soldats stationnés en Egypte. Elle a ressurgi lors de recherches liées à la création d'un musée du Grand Nord en 2009. Elle est exposée depuis mercredi au musée de l'université de Newcastle.

Exemplaire communiqué par Michel Prieur.

Source : Yahoo France (actualités).

Francis