Accueil Envoyer un mail Forum

Clin d'œil historique, l'invention de la monnaie.


A l'aube du XXIème siècle, le 1er Janvier 2002, nous sommes entrés dans une nouvelle ère : l'ère de la monnaie unique européenne ou ERE DE L'EURO.
A ce propos, je crois qu'il est utile de faire ici un petit détour historique sur la création de la monnaie.
Pour notre monde européen (par opposition avec la Chine et l'Extrême Orient en général), cette création se situe dans un contexte géographique méditerranéen comprenant la Grèce continentale, la Grèce d'Asie (l'actuelle Turquie) et le Proche Orient.

L'ère du troc

A l'origine les hommes pratiquaient le troc, c'est-à-dire qu'ils échangeaient entre eux les produits de la terre ou de la mer contre les produits dont ils avaient besoin.
Le troc, qui est en fait, un paiement en nature, devait se révéler au cours des siècles peu pratique compte tenu de l'accroissement des échanges commerciaux entre les Cités Etats, car s'il est facile d'échanger un bœuf contre un boisseau de blé, il est beaucoup plus délicat de troquer un troupeau entier contre mille boisseaux de blé.
On imagina alors la création d'un étalon d'échange utilisable en tous lieux : c'est ainsi que fut créé le Talent.

L'ère du Talent

Nous sommes vers 1400 avant Jésus Christ.
Le Talent était en bronze coulé en forme de peau de bœuf et représentait une valeur marchande.
Exemple 1 Talent = 10 bœufs = 10 boisseaux de blé.
Il pesait environ 25 à 29 kg, ce qui s'avéra bientôt peu pratique compte tenu des poids à véhiculer.
On imagina alors l'invention d'une véritable monnaie métallique qui puisse circuler facilement entre les nations et dont la valeur serait garantie par l'état émetteur.

L'ère de la monnaie

La première monnaie fut créée en Lydie (Grèce d'Asie), dans l'actuelle Turquie, vers 700 avant Jésus Christ.
Il s'agit de petites masses d'électrum (alliage naturel d'or et d'argent) de forme ovoïde. Les plus anciens exemplaires ne portent aucune figuration.
Vers la fin du VIIème / début du VIème siècle avant Jésus Christ, les premières monnaies figuratives apparaissent. Elles ne sont frappées qu'à l'avers ; le revers est un carré creux.


Vers 650-610 avant JC - 1/3 de statère du royaume de Lydie en électrum (4,75 g)
Avers : Tête de lion - Revers : Double carré creux


Vers 546 avant JC - Statère du royaume de Lydie en or (8,03 g)
Avers : Têtes de lion et de taureau face à face - Revers : Double carré creux

La première monnaie d'argent fut frappée dans l'île d'Egine (Grèce continentale).
A l'avers figure une tortue marine (symbole de l'île) et au revers, un ou deux carrés creux (empreinte du poinçon).


Vers 600-500 avant JC - Statère d'Egine en argent (11,85 g)
Avers : Tortue marine - Revers : Carré creux

Peu après, les riches cités grecques comme Corinthe et Athènes frappent leurs propres monnaies.


Vers 405-345 avant JC - Statère de Corinthe en argent (8,58 g)
Avers : Tête d'Athéna revêtue du casque corinthien - Revers Pégase (cheval ailé) :


Vers 449 avant JC - Tétradrachme d'Athènes en argent (17,17 g)
Avers : Tête d'Athéna - Revers : Chouette

Dès lors, l'usage se répandit dans tout le monde grec et l'on peut dire que vers 330 avant Jésus Christ (époque d'Alexandre le Grand), la monnaie est devenue un objet courant, bien que basé sur des métrologies multiples.
En effet, dans ce pays d'oligarchies qu'était la Grèce, les divisions politiques empêchèrent la création d'un étalon monétaire unique.


Vers 400-330 avant JC - Hekté (1/6 de statère) de Phocée en électrum (2,54 g)
Avers : Tête de femme - Revers : Carré creux


Vers 220-205 avant JC - Tiers de statère (ou 3/8 shékel) de Carthage en électrum (2,71 g)
Avers : Tête de Tanit couronnée d'épis - Revers : Cheval

Conclusion

Pour conclure, nous dirons que la monnaie favorisa le commerce entre les états et permit aux hommes d'amasser un avoir personnel en numéraire.
Nous pouvons donc dire qu'elle est à l'origine du capitalisme avec toutes les formes que nous connaissons aujourd'hui.

Article de mon ami René, numismate de Marseille.


Vers 250-200 avant JC - Tétrobole (ou drachme légère) de Marseille en argent (2,6 g) Avers : Buste d'Artémis drapé - Revers : Lion à l'échine courbée passant à droite